01 mars 2014

Eux aussi aident le Centre...

 Eux aussi aident
le Centre pour la Promotion de la Santé
de Kangu-Mayumbe
(CPSK)

Aucun texte alternatif disponible.

https://coburger-initiative-congo.de/

 

xlogo-memisa-french_1_png_pagespeed_ic_Uf56a7eaWz

memisa.be_partenaire_kangu_mayumbe

Fondation Jean-François Peterbroeck
Ensemble pour un monde solidaire

fondationjeanfrancoispeterbroeck.be_partenaire_kangu_mayumbe


 

 

Posté par tamtam_1310 à 10:21 - Permalien [#]
Tags : , ,
30 juin 2013

Communication au 5ème Congrès Mondial SIDIIEF

 SIDIIEF_logo

Lu sur le site du SIDIIEF
(Secrétariat International de Infirmières et Infirmiers de l'Espace francophone)

Bannière SIDIIEF Congrès Genève_680

Communication faite au 5ème Congrès mondial du SIDIIEF

Genève
20 au 24 mai 2012

*
*   *

Le Centre pour la Promotion de la Santé
de Kangu (CPSK) Mayumbe, RD Congo

Comment améliorer les conditions de santé
dans un contexte culturel d'Afrique centrale

par

Dr Jacques Courtejoie, Fondateur

Roger Mabiala Zimuangu, Directeur adjoint

lire le texte intégral :
http://www.sidiief.org_Courtejoie-Jacques

 


 

 

Posté par tamtam_1310 à 10:00 - Permalien [#]
Tags : , ,
30 avril 2013

Objectif du Centre

L'objectif du Centre

L'objectif principal du Centre est la promotion de la santé par la participation des populations concernées et de leur élites.

Ses objectifs spécifiques sont :

1) l'étude et le test :      a) d'un matériel éducatif adapté aux réalités locales, pour la consceintisation sanitaire et nutritionnelle de base ;      b) de livres et manuels adaptés aux situations rencontrées par le personnel de la santé et aux responsabilités qu'il a à assumer. Ces manuels sont destinés spécialement aux élèves infirmières des 700 écoles médicales (355 ITM et 345 ISTM) du Congo. Certains de ces livres sont cependant mieux adaptés aux situations que rencontrent de nombreux médecins en situation d'isolement ;

2) la production au Congo de ce matériel éducatif, en partie par des procédés artisanaux (boîtes à images et posters,), grâce à la participation de la population ;

3) la diffusion de ce matériel éducatif (boîtes à images, livres, manuels, vidéos et DVD) à un prix compatible avec le très modeste pouvoir d'achat des utilisateurs (élèves infirmières, infirmiers en recyclage, centres de développement et d'animation) ;

4) la formation sur le terrain de vulgarisateurs du développement et d'animateurs de santé et de nutrition.

Le Centre pour la Promotion de la Santé se veut aussi être un lien entre d'une part les motivations et les désirs exprimés par les communautés villageoises et d'autre part les orientations proposées tant par les autosités de la santé publique que par l'Organisation mondiale de la Santé.

Le motif principal de son implantation en zone rurale (à 550 km de Kinshasa, dans les forêts du Mayumbe) est de favoriser cette relation constante.

 

Présentation vidéo :

Les Amis aident le Centre pour la Promotion de la Santé de Kangu-Mayumbe (nécessite Flash Player)

Présentation_vidéo


REVUE DE PRESSE

4)

Mémoires du Congo_2ar

Dans son n° de mars 2013, la revue Mémoires du Congo publie une page en hommage au Dr Jacques Courtejoie.

Mémoires du Congo_1rrcliquer sur l'image pour l'agrandir
ou cliquer sur le lien :
Mémoire_du_Congo

3)

Depuis plus de 20 ans, le Centre de Kangu participe à la "Bibliothèque bleue" de l'OMS. 14 manuels de Kangu font partie de cette bibliothèque

OMS_1
http://www.who.int/ghl/Info2.pdf
(ce lien n'est plus actif)

2)

Quotidien "L'Avenir" : le Dr Courtejoie devient Citoyen d'honneur de la Ville de Stavelot

Vers l_Avenir_1
Journal_L'Avenir

1)

L'ambassade des Pays-Bas à Kinshasa offre 6.000 BD "Monzeli" aux élèves de Kinshasa

Digital_Congo_1
http://www.digitalcongo.net/article/32967

à suivtre...


 

 

Posté par tamtam_1310 à 09:49 - Permalien [#]
21 avril 2013

La Flottille de l'Espoir

La Flottille de l'Espoir

Bandeau Flottille de l'Espoir

Dans le cadre de sa mission de prévention du VIH-Sida, le Centre pour la Promotion de la Santé de Kangu-Mayumbe a produit deux versions du film "La Flottille de l'Espoir" réalisé par Roger Mabiala Zimuangu. Un DVD  est disponible, qui contient les deux versions, celle pour les jeunes gens, et celle pour les plus jeunes. Pour info : berps_kangu@yahoo.fr

Ce petit film rappelle que le sida reste bien présent même si d'évidents progrès thérapeutiques ont été réalisés. Il rappelle que la nécessité de se protéger de cette très grave maladie doit rester une priorité pour toutes et tous. 

La version destinée aux jeunes gens peut être vue en mode HD sur Dailymotion. Durée : env. 15 min.

Film_flottille-de-l-espoir


 

 

Posté par tamtam_1310 à 12:00 - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
07 mars 2013

Témoignages d'infirmières

A propos des manuels médicaux - expériences vécues

Bandeau_1

Ces manuels qui aident à sauver des vies...

 

On reprend ci-dessous quelques réflexions d'élèves infirmières ou sages-femmes au sujet des manuels médicaux de Kangu Mayumbe. Ces réflexions ont été recueillies par les collaborateurs du Centre pour la Promotion de la Santé de Kangu Mayumbe.

Si vous-même vous connaissez ces ouvrages, n'hésitez pas à nous faire part de vos expériences et de vos commentaires.


Témoignages

* D'abord, laissons la parole à Antoinette TSUMBU, infirmière sage-femme en service à la Maternité de Kangu Mayumbe :

Une nuit, j’étais en service à la maternité de Kangu lorsque j’ai vu sortir du vagin le bras d’un bébé. J’étais vraiment affolée. En effet, notre professeur d’obstétrique, le docteur André, nous avait expliqué qu’après le bras devait sortir en même temps la tête et le tronc, ce qui est impossible. Si l’on n’intervenait pas tout de suite, cela aboutissait toujours à la mort de l’enfant et quelques heures plus tard à la mort de la maman. Je savais qu’il y avait une technique que le docteur André nous avait expliquée. Je suis vite allé revoir le livre « Maternité et santé ». Heureusement j’ai trouvé ce manuel sur place. J’ai relu la description de la manœuvre. Je devais donc, avec ma main aller refouler le bras et partir à la recherche d’un pied, je devais ensuite retirer ce pied du bébé puis la première jambe, ensuite la seconde jambe et enfin sortir l’enfant par le siège. Ce que j’ai fait et j’ai eu la chance de voir l’enfant vivant. J’étais vraiment paniquée car je n’avais jamais fait cette manœuvre.

* Marie TSIMBA, infirmière accoucheuse au Centre de santé de Khele Mbu s'est, elle aussi, retrouvée en situation d'urgence et a pu trouver la solution à son problème dans un manuel du Centre pour la Promotion de la Santé :

Lorsque j’assistais une maman, juste après la sortie du placenta, j’ai constaté une hémorragie vaginale qui ne s’arrêtait pas. Heureusement, dans le livre « Pharmacologie » du docteur Bernard Pierre, on expliquait très bien  comment administrer des médicaments destinés à contracter rapidement l’utérus. J’ai alors administré la dose proposée dans ce manuel et l’hémorragie s’est arrêtée rapidement.

* Confrontée à un cas peu fréquent, Joséphine KOBO, infirmière accoucheuse à Nzobe Luzi, s'est opportunément souvenue de ce qu'elle avait lu dans un des manuels destinés aux élèves-infirmières :

Lors d’un examen d’une femme en travail, j’ai constaté que mon doigt pénétrait dans le placenta. Je savais qu’il s’agissait d’un placenta prævia. Nous avions appris au cours d’obstétrique « le placenta prævia ».  Cela était bien expliqué dans le manuel « Maternité et santé ». Une seule solution c’était la césarienne. J’ai immédiatement averti le docteur et moins d’une heure plus tard l’enfant était là vivant.

* C'est aussi dans un des manuels de la bibliothèque médicale pour élèves-infirmières que Marguerite NZUZI, élève infirmière à l'école médicale de Kuimba, a trouvé les conseils appropriés à donner à une patiente qui lui parlait de son problème : 

Une femme de 32 ans qui avait déjà 8 enfants vivants et 2 morts est venue se plaindre qu’elle était vraiment très fatiguée et que son mari ne la laissait pas tranquille. En effet, il rêvait d’avoir encore des jumeaux. J’ai  alors conseillé à cette femme différentes méthodes pour arrêter les grossesses. J’ai trouvé toute la documentation dans le livre « L’enfant souhaité – les naissances désirables » de Kangu Mayumbe.

* Parfois, souvent même, on peut être utile alors qu'on n'a que très peu de moyens... Myriam LUZOLO, élève infirmière à l’école médicale de Kinkonzi, raconte :

Lorsque je faisais mon stage au centre de santé de Kilembu, très isolé et presque démuni de médicaments, un enfant de 2 ans et demi s’est présenté avec une forte diarrhée et un début de déshydratation. J’avais lu dans le manuel « l’enfant et la santé » de Kangu Mayumbe qu’on devait traiter  la déshydratation chez l’enfant par une solution salée sucrée. J’ai alors réussi à trouver de l’eau propre, du sel et du sucre dans le village. J’ai préparé la solution que l’enfant a acceptée facilement.

* Monique UMBA est élève infirmière à l'école médicale de Kizu. Lors d'un accouchement difficile où la vie de l'enfant était en jeu, elle a pu appliquer avec efficacité la technique qu'elle avait apprise :

Lors d’un accouchement que je surveillais à la maternité j’ai constaté que la tête de l’enfant sortait avec le cordon ombilical autour du cou. Le sang ne circulait plus à travers le cordon, l’enfant allait donc mourir d'asphyxie. J’ai immédiatement utilisé la ventouse obstétricale pour terminer l’accouchement dans les trois minutes. J’ai alors réussi à réanimer l’enfant sans problème. Cette technique de la ventouse obstétricale était bien expliquée dans le livre « Maternité et santé ».

* Véronique MBADU, élève infirmière à l'école médicale de Tshela, se souvient :

Voici quelques mois, j’ai constaté qu’un garçon de l’école secondaire de la mission commençait à maigrir. Il avait une diarrhée depuis presque deux mois. J’ai alors tout de suite pensé au VIH-sida. Je lui ai demandé de faire faire un test de diagnostic à l’hôpital. Il a accepté. Le test était positif pour le VIH-sida et le médecin de l’hôpital lui a alors immédiatement donné la trithérapie. Nous avons appris l’importance de faire rapidement le diagnostic du sida dans le livre « le sida, sa prise en charge aujourd’hui » de Kangu Mayumbe.

* Témoignage de Jeanne MALONDA, élève infirmière à l'école des infirmières de Lukula :

Ma tante devait être opérée.  Elle avait très  peur de ne pas se réveiller  après une anesthésie générale. Elle avait aussi très peur de  la rachi anesthésie. J’ai consulté le livre « l’anesthésie à l’hôpital rural » que j’ai trouvé dans la bibliothèque de l’école médicale. J’ai alors essayé de rassurer ma tante le mieux possible, mais je ne suis pas sûre d’y avoir réussi...

* Autre bref témoignage, celui d'Angélique MBAMBI, élève infirmière à l'école médicale de Lemba :

Mon grand frère boit énormément de bière. C’est vraiment un soulard. Dans le livre « de la maladie vers la santé », du docteur Horton que nous utilisons à l’école des infirmières j’ai vu tous les risques d’une cirrhose de foie.  Je lui ai bien expliqué ces risques et je pense qu’il m’a comprise. Il m’a promis de réduire sa consommation de bière.

* Philomène MAVINGA est élève infirmier à l'école médicale de Luozi. Dans son milieu, il a été confronté a une pratique néfaste qui résulte d'habitudes bien ancrées mais peu justifiées :

L’infirmier  du Centre de santé de notre village, a l’habitude de prescrire des antibiotiques à tort et à travers. Alors, que dans le livre « les antibiotiques » du docteur De Clercq, que nous utilisons à l’école médicale, on nous a bien expliqué l’importance d’utiliser les antibiotiques à bon escient et tous les risques qu’il y avait de provoquer des résistances. J’ai essayé d’expliquer cela au mieux à l’infirmier mais ses habitudes sont déjà anciennes et je crois qu’il ne m’a pas compris.

* Marcelle TSALA, élève infirmière à l'école médicale de Mbata Mbenge, parle de son grand frère qu'elle voudrait aider mais qui refuse... :

J’ai constaté chez mon grand frère une série de ganglions gonflés spécialement autour du cou. Dans le livre « le sida et sa prise en charge » que nous utilisons à l’école médicale j’ai lu que le gonflement ganglionnaire était un des signes de l’infection par le VIH Sida. D’autre part, je sais que mon grand frère a régulièrement fait des imprudences. Je lui ai donc conseillé de faire le plus vite possible un test de dépistage. En effet, le docteur peut  le mettre en traitement avant que la maladie sida ne se déclare. Il a refusé de faire le test et m’a dit que cette maladie ne le concernait pas. Je vais poursuivre mes démarches pour essayer de le convaincre de demander un test.

* Joséphine TSASA, élève infirmière à l'école médicale de Muanda, connait aussi la difficulté de convaincre les anciens de reconsidérer les méthodes peu adaptées que certains utilisent par habitude ou par facilité :

Beaucoup de vieux infirmiers préfèrent administrer des injections. Lorsque j’étais en stage au centre de santé de Khele Mbu, j’ai essayé  d’expliquer à l’infirmier titulaire que la malaria se traite presque toujours par des comprimés et qu’il fallait réserver les injections pour la malaria cérébrale. C’est du moins ce que le docteur Joseph Nsasi nous a expliqué au cours de pathologie. Pour nous donner son cours, le docteur Joseph Nsasi utilisait le livre « Le paludisme en Afrique tropicale » de Marc Wery. J’espère que l’infirmier du centre de santé va changer ses méthodes de traitement des villageois, mais je ne suis pas sûre car il est bien difficile de changer les anciennes habitudes....

Bandeau_2


 

Posté par tamtam_1310 à 08:00 - Permalien [#]
25 décembre 2012

BD MONZELI on line !

Nouveauté 2012 : vers la 1ère BD congolaise disponible gratuitement online !

Vue_perspective

MONZELI, LES JEUNES A L'HEURE DU SIDA...

LIRE_LA_BD_GRATUITEMENT_ON_LINE

Vers_la_page BD Monzeli

Posté par tamtam_1310 à 22:37 - Permalien [#]
Tags : ,
15 novembre 2012

Message aux médecins partant en Afrique

NEW

Message aux médecins partant en Afrique

 

Cher Confrère,

Votre assistance aux médecins d'Afrique

Nous savons tout votre souci d'améliorer les conditions de santé en Afrique.

Lors de vos voyages en Afrique, au Sud du Sahara, vous avez certainement l'occasion de rencontrer des médecins qui travaillent dans des situations difficiles. Ceux-ci manquent souvent d'une documentation récente et adaptée.

Peut-être, à l'occasion de votre prochain voyage, souhaiteriez-vous leur offrir un petit cadeau. C'est ainsi que nous vous proposons une petite bibliothèque médicale réalisée par notre équipe et destinée aux médecins isolés d'Afrique.

Nous vous remercions de votre aimable attention et nous vous prions d'agréer l'expression de nos sentiments les meilleurs.

signatures_gif

contenu de la bibliothèque pour médecin isolé

( le coût de la bibliothèque de 28 ouvrages : 132 €, rendu Kinshasa )

Pour commander, voir la rubrique Comment_aider_?

Posté par tamtam_1310 à 22:53 - Permalien [#]
10 octobre 2012

L'activité continue...

Photos récentes
(octobre 2012)

Un simple coup d'oeil sur les photos récentes, provenant du Centre pour la Promotion de la Santé de Kangu-Mayumbe, montre que toutes les activités se poursuivent avec entrain en ce temps de rentrée scolaire...

Préparation boîte à images

Préparation posters pour écoles

Les deux photos ci-dessus montrent des étudiants "jobistes" qui, pendant leurs vacances,
préparent a) les boîtes à images aussi appelées avec humour "DVD de brousse"...
et b) les posters pour les écoles, présentant les grands sujets de santé intéressant les jeunes :
tuberculose, sida, naissances désirables, paludisme, etc.

Biblio pour élèves infirmières
Bientôt la rentrée...
Roger Mabiala Zimuangu vient de terminer la préparation d'un lot de
mini-bibliothèques individuelles pour élève infirmière.
C'est un apport appréciable pour celles qui recevront ce kit :
la qualité de leurs études s'en ressentira notablement.

Arrivée biblio pour école
Ici, arrivée d'une bibliothèque complète pour école d'infirmières
(ITM ou ISTM)

Bon usage biblio pour école
Ces ouvrages spécialisés vont sensiblement améliorer le niveau des études car, rappelons-le,
il n'est pas rare que, dans les écoles d'infirmières, les professeurs ne disposent
d'aucun autre support de cours que leurs propres notes de cours datant du temps de leurs études...


 

Posté par tamtam_1310 à 22:16 - Permalien [#]
28 juin 2012

Photos récentes

Photos récentes...

Quelques photos reçues récemment illustrent le parcours des bibliothèques médicales destinées aux écoles d'infirmières de la République démocratique du Congo.

biblio médic -460doc-4cartons- préparée par équipe Kangu_r

Une bibliothèque médicale (460 documents - 4 cartons) vient d'être préparée par l'équipe du Centre de Kangu

biblio partent dans toutes écoles infirmière de RDC_r
Les bibliothèques médicales de Kangu partent dans toutes les écoles d'infirmières du Congo

Bon usage livres médic à école infirmières_r

Le bon usage des livres médicaux de Kangu à l'école des infirmières

élèves apprennent comment se protéger du Sida_r initiation naissances désirables et prévention sida_r

Les élèves du Congo apprennent comment se protéger du VIH Sida mais aussi comment avoir une famille épanouie et heureuse.
Ils s'initient aux problèmes des naissances désirables.


 

écolier aux travaux assainissement école_r

 Mettant en pratique les conseils des manuels de prévention et d'hygiène, un écolier s'active à des travaux d'assainissement de son école


 

Posté par tamtam_1310 à 11:09 - Permalien [#]
07 février 2012

Un ITM reçoit une bibliothèque

ITM KONGOLO

Arrivée d'une bibliothèque médicale

(Ce récit est un exemple tout récent d'un ITM qui reçoit un précieux outil pédagogique. Mais, dans le passé, cela s'est déjà répété des centaines de fois au Congo, pour des centaines d'ITM qui, eux aussi, ont reçu leur "Bibliothèque médicale". Mais il en reste bien d'autres qui attendent encore...)

Grâce à l'aide de généreux "sponsors", le BERPS a encore une fois pu faire don d'une de ses réputées "bibliothèques médicales" à l'Institut des Techniques Médicales de Kongolo, au Nord du Katanga. Cette école, qui dessert toute la région, ést extrèmement démunie en matière d'outils pédagogiques, et la qualité de son enseignement en souffre évidemment. Cette situation avait été portée à la connaissance du Centre pour la Promotion de la Santé de Kangu-Mayumbe par le Père Baudouin Waterkeyn -au Congo depuis 1958 et toujours actif à Lubumbashi. Il fut curé de Sola, à peu de distance de Kongolo, pendant 10 bonnes années et se souvient des difficultés rencontrées par les jeunes de Sola qui partaient étudier à Kongolo. Aujourd'hui, un de ses anciens paroissiens de Sola, Norbert Mwishabongo, est devenu, comme lui, missionnaire d'Afrique. Aujourd'hui, Norbert est en poste dans le Sahara..., mais son coeur reste à Sola.  Le P. Norbert est un peu le fils spirituel du P. Baudouin, figure bien connue dans la région et même au-delà. Ensemble, ils ont décidé de "faire quelque chose" pour les gens de Sola qui ont beaucoup souffert pendant les années sombres.

01_Arrivée biblio à KongoloUne des premières choses à faire est d'améliorer les deux pôles, santé et éducation. Le merveilleux cadeau offert par le Centre pour la Promotion de la Santé de Kangu-Mayumbe est donc le choix idéal !

La "bibliothèque médicale" qui est maintenant en activité à Kongolo, est composée de plusieurs centaines (460) de fascicules, manuels, ouvrages -spécialement écrits pour les régions tropicales- couvrant tous les domaines étudiés par les jeunes aspirants infirmiers/infirmières.

Ci-contre, le tout-terrain de Caritas s'arrête devant l'école. C'est un événement et tous les élèves sortent pour voir ce qui arrive.

03_déballage par les enseignants  04_sous l_oeil intéressé des étudiants
Déballage des colis sous l'oeil attentif des élèves

05_les étudiants posent fièrement avec leur nouvelle bibliothèque en main
Les jeunes, à leur tour, prennent en main ces livres qui vont améliorer radicalement
leurs compétences théoriques

Le Père Norbert a profité d'un congé pour apporter lui-même la bibliothèque à Kongolo. Il a pu se rendre compte du bien fondé de ce don et nous écrit :

"... c'est en ayant vu les visages rayonnants de joie et de reconnaissance des élèves de l'ITM Kongolo, de leurs enseignants, du docteur médecin chef de zone et de l'équipe du Bureau de Développement de Kongolo, que je viens, au nom de la population de Sola, exprimer ma gratitude et reconnaissance pour la bibliothèque médicale que l'ITM Kongolo a reçue.

Depuis qu'elle existe, l'ITM Kongolo n'a jamais eu de bibliothèque médicale et les enseignants enseignent à partir de notes qui datent du temps de leurs études. Bénéficier d'une bibliothèque médicale aussi complète est donc une bénédiction et une contribution géante dans la formation de nos futurs infirmiers et infirmières..."

*
*   *

Au Congo, seule une moitié des écoles de santé ont déjà reçu leur "bibliothèque médicale". Les autres continuent, avec les moyens du bord, à dispenser un enseignement qui, souvent, laisse à désirer. Améliorer la situation est très possible. Le post "Comment aider ? " repris sur ce blog, donne quelques pistes... Merci déjà.


 

 

 

Posté par tamtam_1310 à 17:00 - Permalien [#]
Tags : ,