L'activité continue

En ce milieu 2016, après la période -un moment difficile- consécutive au décès de notre regretté ami Clément Nzungu Mavinga, le Centre pour la Promotion de la Santé de Kangu-Mayumbe a bien vite repris sa marche en avant... De nouveaux collaborateurs ont efficacement rejoint l'équipe : on en parlera plus tard. De leur côté, Jacques et Roger ont repris leur bâton de pèlerins pour rencontrer en Europe les nombreux soutiens de leur action et ont eu la satisfaction de voir renouveler, une fois de plus, la confiance accordée depuis tant d'années. Cette confiance bien nécessaire pour permettre de continuer l'oeuvre entreprise mais aussi pour envisager de nouvelles actions dans le futur.

C'est aussi cette générosité qui permet les quelques images ci-après. Elles illustrent, comme tant d'autres avant elles, ce qui est devenu un fleuron du Centre : la formation des jeunes infirmiers/infirmières Congolais.

2016_photos004 2016_photos005
Les "bibliothèques pour écoles d'infirmières" du Centre de Kangu-Maumbe sont prêtes à partir pour équiper de nouveaux établissements d'enseignement. Chaque bibliothèque contient plus de 450 manuels médicaux et contribue notablement à l'amélioration de la qualité de l'enseignement et donc, finalement, à la qualité des soins aux patients... 

2016_photos001 2016_photos003
Ici, ce sont des élèves (souvent de classes terminales) qui reçoivent une "bibliothèque individuelle pour infirmière" contenant chaque fois une vingtaine d'ouvrages médicaux spécialement conçus pour le personnel infirmier en Afrique centrale, édités par le Centre pour la Promotion de la Santé.

Après leurs études, les jeunes vont amener ces livres dans le Centre de santé où ils/elles seront affecté(e)s.

Si plus de 400 écoles d'infirmières au Congo disposent déjà à ce jour d'une telle bibliothèque vraiment spécialisée, la tâche n'est pas achevée puisqu'au total ce sont 700 Instituts Techniques Médicaux (ITM) ou Instituts Techniques Supérieurs Médicaux (ISTM) qui dispensent des cours au Congo et forment environ 35.000 infirmiers... Cela représente 1 école médicale pour 100.000 habitants.

Dans un pays où le pouvoir d'achat de la population est particulièrement faible, la diffusion des bibliothèques est évidemment fonction du nombre et de la générosité des "parrains", auxquels le lecteur est naturellement invité à se joindre...

Les coûts demandés pour les bibliothèques (livrées Kinshasa) sont moins de la moitié du "prix coûtant" :

- bibliothèque pour école d'infirmières (460 manuels) : 1.500 €
- bibliothèque pour médecin isolé (26  28 manuels) : 120 €  132 €
- bibliothèque pour élève infirmière (24 manuels) : 75 €

Ces prix -très bas- sont possibles grâce à l'assistance d'organismes importants lors de l'édition des ouvrages, tels : Memisa, Misereor, Caritas, Difäm, ... Tous les ouvrages sont également édités grâce au concours du Ministère de la Santé Publique de la République Démocratique du Congo.

Dernière publication :

2017_Comment bien se nourrir

(bientôt disponible librement au format PDF sur ce blog)